MOOC « Entrainement au Trail et UltraTrail »

Au mois d’Avril, la plate forme France Universite Numérique a mis en ligne un MOOC (Massive Open Online Course) sur le sujet du “Entrainement en Trail et UltraTrail”, prepare par l’Universite Paul Sabatier de Toulouse, présenté par des traileurs et agrémenté d’interviews de médecins, kiné, nutritionnistes…etc…

Deux membres du CIVC (au moins) ont suivi ce MOOC et l’ont trouvé informative et de qualité.

Un MOOC est un cours en ligne sous forme de videos ( typ. < 15’ ), de ressources diverses et d’opportunités d’évaluation et d’interactivité.

Les ressources du MOOC ( dont les videos, transcripts du texte et “slides” ) restent disponibles à disposition des personnes qui se sont inscrites ( gratuitement ) au MOOC.

Le bureau du CIVC a téléchargé l’ensemble des ressources. Seuls les Quizz et l’interactivité ne sont plus accessibles lorsqu’on visualise ces ressources en dehors de la plateforme et de la fenêtre de diffusion.
L’ensemble tient sur 130 fichiers occupant un espace de 7 GB.

Si certains d’entre vous sont intéressés pour obtenir une copie de ces videos et documents, vous pouvez faire parvenir un disque externe ou une carte SD de plus de 7 GB à l’un des membres du bureau. Il ou elle vous sera restituée avec une copie des ressources téléchargées.

Pourquoi la PPG (article 2)

ppg2

2. Pourquoi les coureurs font-ils des exercices de PPG ?

La préparation Physique Généralisée a trop souvent été négligée dans les pratiques de course hors stade. Aujourd’hui nous savons que nous ne courons pas uniquement avec nos jambes mais que de nombreuses chaînes musculaires rentrent en jeu dans cette activité. En effet les exercices de PPG permettent de mobiliser de nombreux groupes musculaires utilisés pendant la course et pour le maintien général du corps en exercice (mollets, ischio-jambiers, quadriceps, adducteurs, fessiers, épaules, abdominaux, dorsaux…). La pratique régulière de ces exercices permet donc de rendre la foulée du coureur plus efficace en renforçant la puissance des muscles propulseurs, en réduisant les déséquilibres musculaires et articulaires, en développant le répertoire moteur du sportif et en prévenant les risques de blessures.

A suivre…

A lire prochainement : les étirements

Pourquoi un bon échauffement (article 1)

Maître Joss nous prodigue quelques conseils :

echauffem1

1. Pourquoi un bon échauffement est-il indispensable avant d’aborder la séance ?

L’échauffement permet d’éveiller le corps à l’effort demandé. L’objectif est d’activer les grandes fonctions cardiaques et respiratoires et de préparer muscles et articulations à des intensités de travail plus importantes. Comme son nom l’indique l’échauffement permet l’élévation de la température interne des groupes musculaires qui seront sollicités. Il est aussi une entrée mentale dans l’activité et permet à chacun d’évaluer sa condition physique en écoutant son corps.

Dans un premier temps le coureur se mobilise doucement en marchant vite ou en trottinant lentement (allure jogging) pendant 5 à 10 minutes.

Dans les 10 minutes suivantes, l’échauffement spécifique à l’effort tolère un rythme de course plus élevé (footing) où l’on mobilisera de façon plus active les groupes musculaires utilisés pendant la course et en pratiquant des exercices de renforcement musculaires ou des gammes.

Dans tous les cas l’échauffement doit être progressif dans son intensité et adapté aux âges des coureurs, à leur niveau et à la température extérieure.

Prochain article : 2. Pourquoi la préparation physique générale (PPG) ?

Le mot du coach : « Parce que mieux comprendre, c’est mieux courir » – partie 4/4

IV. Conseils en vrac

Pouvoir courir est un grand privilège, soyez fier des efforts accomplis.
Pour tirer la plus grande satisfaction de votre année sportive voici enfin quelques recommandations:

  • Courez entre amis: au CIVC, on court entre amis et c’est toujours encourageant de partager des moments sportifs et festifs, d’échanger à propos de son expérience et de ses pratiques.
  • Soyez enthousiaste: pensez à la sensation de bien être que procure la course à pied.
  • Constatez vos progrès et établissez vos propres objectifs à la hauteur de vos capacités.
  • Attaquez-vous à de nouvelles expériences de course (cross, raid, trail, orientation…)
  • Diversifiez vos séances: combinez les exercices (footing, fartlek, endurance…) et variez vos circuits (route, sentiers, sous-bois, côte…)
  • Engagez-vous sur quelques compétitions: s’inscrire à des courses permet de prendre de l’assurance et d’apprendre à gérer son stress. La compétition permet aussi de mieux s’évaluer en se mesurant aux autres coureurs.
  • Restez vous-mêmes: pratiquez la course comme vous le souhaitez et surtout comme vous le sentez. C’est un loisir qui ouvre de grands espaces de liberté, ne vous laissez pas enfermer par la morosité, des théories improbables ou des objectifs inatteignables.
  • Au CIVC on court comme on aime.